s

Andé Restaurant 767 5th Avenue,
New York 10021, USA
+00 01 23 456 789
ande@mikado-themes.com

FB IG V LI
icone-mail contact@maanger.com
icone-phone 09 52 67 26 48
  /  Actualités   /  NOS PRODUCTEURS LOCAUX

NOS PRODUCTEURS LOCAUX

Chez MAANGER.COM, une de nos valeurs fondamentales c’est : Consommer local !

 

Quels sont les avantages à acheter des produits locaux ? 

 

Favoriser les circuits courts

Cela permet de réduire son empreinte carbone, car moins le chemin jusqu’à nos cuisines est court et moins nous consommons de carburant et de co2.

Car  le secteur des transports représente 33 % de la consommation d’énergie finale en France. Il est également le principal émetteur de C02, avec 39 % des émissions totales de GES (hors UTCF).

 

 

 

Manger de meilleurs produits

Vous trouvez ça mieux d’aller faire les courses sur le marché plutôt qu’en grande surface ? Chez MAANGER.COM c’est pareil !

Nous favorisons l’achat de produits chez les petits producteurs du coin.

Cela nous permet d’avoir des produits de qualité, frais et goûteux, et le savoir-faire de nos producteurs (inégalable).

 

Et qui dit produits locaux veut aussi dire : produits de saison ! 

Cela garantit un produit fort en goût et donc un produit délicieux.

 

Faire vivre l’économie locale

Acheter chez les petits producteurs veut aussi dire, les faire vivre.

Le monopole des grandes chaînes et grandes surfaces, fait du mal aux producteurs français, il est important de soutenir nos producteurs !

 

 


 

Les importations représentent plus de la moitié des émissions d’empreinte carbone.

 

En 2019, l’empreinte carbone est estimée à 663 millions de tonnes équivalent CO2 (Mt CO2 éq). Les émissions associées aux importations représentent un peu plus de la moitié (54 %) de l’empreinte.

 

Elles proviennent :

  • des biens et services importés et destinés à la demande finale intérieure (155 Mt CO2 éq) ;
  • des matières premières ou des produits semi-finis importés et consommés par l’appareil productif intérieur (203 Mt CO2 éq).

Le reste de l’empreinte carbone (46 % en 2019) est composé d’émissions intérieures :

  • 114 Mt CO2 éq émises directement par les ménages ;
  • 193 Mt CO2 éq associées à la production intérieure de biens et services destinées à la demande finale française hors exportations.

En cause : l’augmentation de la consommation des ménages français. Au bout du compte, près de la moitié de l’empreinte carbone de la France est donc émise hors du territoire national.

Pour en savoir plus sur l’impact des transports routiers sur l’environnement  : Le transport routier de marchandises (fntr.fr)

 

Alors comment réduire son impact sur la planète ? 

Outre le fait de consommer local, voici quelques gestes à adopter au quotidien afin de diminuer son impact : 

 

Bien recycler ses déchets

Alors oui, cela semble être une base déjà acquise pour tout le monde, et pourtant…

Si le tri sélectif est devenu le premier geste écologique en France, il reste pourtant encore trop occasionnel : 87 % des Français trient leurs déchets, mais seulement 44 % d’entre eux le font de manière systématique, selon le premier Observatoire du geste de tri publié vendredi 20 juin

 

Utiliser un compost

Le compost améliore la fertilité des sols : il régénère les terres (libération d’éléments nutritifs sur la durée), rend le sol plus vivant, retient l’eau dans le sol (moins d’arrosage), allège les sols argileux, contribue au développement des plantes, protège les végétaux contre les maladies, limite les différences de température journalière… Fleurs, fruits et légumes sont de qualité !

 

Trouver des astuces pour cuisiner les restes

Vous avez fait une tarte aux fraises mais il vous reste les queues ? Faites-en une sirop ! Les épluchures de pomme de terre ? On en fait des chips ! 

Cuisiner de manière éco-responsable et utiliser le produit dans son entièreté fait parti des gestes à avoir pour réduire sa production de déchets, et donc son empreinte carbone.

 

Acheter des plantes

Outre l’aspect esthétique, les plantes absorbent également les polluants atmosphériques et émettent de l’oxygène dans l’air.

 

 

 

 

Réduire sa consommation de viande 

Alors que les produits à base de plantes sont en train de convaincre les fans de viande les plus irréductibles 

qui se souciaient du bien-être animal et humain. Au vu du coût environnemental élevé d’une telle production, limiter sa consommation de viande et de produits laitiers est une des façons les plus efficaces de réduire son empreinte carbone et accessoirement de préserver sa santé.

 

Réparer au lieu de racheter 

Sur les 53,6 millions de tonnes de déchets électroniques produites en 2019, seules 9,3 millions sont collectées et recyclées, soit 17,4 %. Le chiffre est heureusement plus élevé en Europe (42,5 % de recyclage).

Les déchets électroniques occasionnent bien d’autres méfaits sur la santé. Les métaux lourds et autres substances toxiques viennent polluer les rivières et contaminer l’ensemble de la chaîne alimentaire. Plus de 50 tonnes de mercure et 71.000 tonnes de BFR (retardateurs de flamme bromés) finissent dans la nature chaque année, estime le rapport. L’équivalent de 98 millions de tonnes de dioxyde de carbone de gaz réfrigérants sont par ailleurs relâchés dans l’atmosphère, l’équivalent des émissions annuelles de la Belgique.

 


 

Et chez MAANGER.COM, que faisons-nous pour réduire notre impact ? 

 

Tous nos conditionnements sont recyclables et biodégradables 

Pour nos repas livrés à domicile, nous utilisons des barquettes 100% recyclables, le carton est compostable, allégé en bois certifié et les inscriptions sont à l’encre à l’eau.

 

Nous cuisinons de manière éco-responsable 

Nous cuisinons au maximum l’entièreté des produits et nous évitons le gaspillage alimentaire

(Retrouvez nos astuces cuisine dans nos stories à la une sur Maanger.com (@maangertours) • Photos et vidéos Instagram

Tous nos produits viennent de France, ce qui limite les importations.

 

Nous utilisons un compost

Tout ce qui n’est pas utilisables sur les fruits et légumes est mis dans notre compost.

 

 

 

 

Nous travaillons avec Chronofresh  

Qui s’engage à utiliser des véhicules plus respectueux de l’environnement.

 

Avoir une meilleure optimisation des chargements, avec une mutualisation du transport (le même véhicule pour plusieurs livraisons) – car la part du trafic à vide représente actuellement 18,4% de la distance parcourue par un camion sur un an.

 

Les transporteurs sont formés à l’éco-conduite et les trajets sont prévus pour être le mieux optimisés possible.

 

Pour une livraison écologique de produits alimentaires frais et surgelés, Chronofresh propose localement des véhicules à faibles émissions.

 

PARTAGER
X